News

« Faut-il brûler les homos ? » Quand la une d’un journal marocain dépasse les limites.

La stupidité humaine n’a-t-elle réellement aucune limites ? « Faut-il brûler les Homos? » : cette une scandaleuse et saugrenue du journal marocain « Maroc Hebdo » a retourné l’actualité. Les réseaux sociaux ne sont pas restés inertes face à cette une virulente et ouvertement homophobe. Les internautes, autant adeptes de Twitter que de Facebook, ont fait savoir leur indignation et leur colère.

sm_news_593_chpqxmtwcaamal-.jpg

En ce moment même au Maroc, la dépénalisation de l’homosexualité est en pleine discussion et suscite des débats divergents. Et cette une vient illustrer les bornes de la réflexion dont certains individus font preuve.

Jeudi soir, un journal marocain dont le siège se trouve à Casablanca titrait sa une avec des termes d’une violence sans exemple. Ce journal n’a-t-il pas porté atteinte à toute une communauté, outre les frontières marocaines, par les propos qu’il a tenu ? Pour défendre sa position et le titre choisi, le quotidien joue sur  » la morale et les valeurs religieuses ». Dans un pays comme le Maroc où une majeure partie de la population est musulmane, la question de l’homosexualité reste délicate à aborder et crée la cohue. L’homosexualité y est pénalisée: les personnes prises sur les faits sont passibles d’une amende ainsi que d’une peine d’emprisonnement.

D’ailleurs, un procès est en cours à l’encontre de deux hommes qui s’étaient embrassés sur l’esplanade de la « Tour Hassan », après que deux militantes françaises FEMEN aient mené une action similaire pour apporter leur soutien à la communauté homosexuelle marocaine.

Mais,  ces piètres mots alignés de manière à former une question ne sont qu’une incitation à la haine et au meurtre, et c’est ce fait là qui reste des plus déplorables. Les internautes ont détourné le titre, en appelant à « brûler ce torchon qu’est Maroc Hebdo ». Ce journal avait déjà fait polémique, notamment en titrant en 2012 « Le péril noir » en vue de la vague migratoire venant d’Afrique. Qu’un journal puisse être l’emblème de tant de haine est regrettable et prouve encore une fois le décalage entre les évolutions sociétales et les pensées. Il est navrant de voir qu’en 2015, de telles idées farfelues et très controversées existent encore. Gain de cause tout de même: le numéro a été ôté des ventes et le directeur a présenté ses excuses. Mais, ne faut-il pas réfléchir avant d’agir ?

Source : Za-gay.org
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s